Lendemain nauséeux. Réveil difficile, cauchemar...et puis on se reprend en pleine poire les évènements, les images, la haine, le désarroi, encore une fois. Et puis un élan déferle, de soutien, d'amour, la vision que l'on est et que l'on doit se relever, continuer à vivre, parce que cette guerre, on n'en veut pas, point. Au nom de qui, de quoi ces personnes innocentes sont tombées ? en ce qui me concerne, c'est l'incompréhension qui l'emporte, mes questions restentsans réponse...aucune.

                      

 

Alors ce soir j'ai rallumé une bougie. Et puis j'ai pensé aux victimes, à leurs proches. Je salue aussi toutes les copinautes belges, j'espère que tout est ok pour vos familles...

Et puis, j'ai pensé à mon papa, qui aurait eu 79 ans aujourd'hui. Et je me dis qu'au moins, il ne verra pas ce dont l'inhumain est capable. Je partage avec vous cette photo prise l'été dernier : c'est son village natal (et celui de ma maman), situé en Andalousie : nous y avons fait une cousinade franco-andalouse (je vous en ai parlé ici, ici et ). Ils étaient à nos cotés, j'ai beaucoup pensé à eux là-bas .

cousinade 20152

Voilà pour ce soir...alors n'oubliez pas de profitez de chaque bon moment, de rester debout, de rêver les yeux ouverts : sans quoi, ils gagnent. Et ça, jamais. Tous ensemble !

Je vous souhaite la paix. A bientôt, Olivia.